Histoire des Super Randonnées


Naissance (2008)

L’origine des Super Randonnées se confond avec la trajectoire personnelle de Sophie Matter. En 2008, elle habite en Provence, elle a une licence de cyclotourisme dans le club local de Carcès (Var), et pédale de façon indépendante. Depuis son troisième Paris-Brest-Paris Randonneur en 2007, elle ne cesse de se lancer de nouveaux défis, de plus en plus durs. Ayant sympathisé avec un groupe d’Américains de Seattle sur ce même PBP, elle mesure à quel point les brevets randonneurs se sont répandus à l’étranger, et rêve d’aller effectuer des 1200 à l’autre bout du monde. La longue distance à vélo la passionne à tel point qu’elle travaille à créer un répertoire mondial du cyclisme de longue distance, en même temps qu’elle publie ses comptes rendus sur son blog, Rando Spirit.

L’année 2008 est marquée par une succession de défis personnels et de participations à des épreuves de toute sorte, toujours en montagne. En mai 2008, elle effectue, en totale autonomie, la Bicinglette (six fois le Mont Ventoux en 24h), randonnée permanente proposée par Christian Pic, Président du Club des Cinglés du Ventoux ; puis la randonnée Luchon – Bayonne (brevet cyclo-montagnard figurant au calendrier de la Fédération Française de Cyclotourisme), de 327 kilomètres et 5257 mètres de dénivelé.

Fin juin 2008, elle participe à la Fausto Coppi Super Randonnèe, organisée par Ivano Vinai et l’association Fausto Coppi on the road, au départ de Cuneo, dans le Piémont italien. Ce sont 510 km et plus de 11300 mètres de dénivelé, à effectuer en 44 heures. Sophie est rassurée que la moyenne minimale soit d’environ 12 km/h, comme sur les brevets cyclo-montagnards de la FFCT. Il y a 5 contrôles intermédiaires (par tampon) ; un ravitaillement ; deux dortoirs avec restauration. Certains cyclistes roulent en autonomie, d’autres ont un véhicule d’assistance : celle-ci est autorisée en 13 points du parcours, parmi lesquels les sommets des cols. Sophie est enthousiasmée par cette expérience. La Super Randonnée italienne lui rappelle les brevets cyclo-montagnards français, en plus long. A l’époque, il n’existe pas, en France, d’aussi long brevet montagnard organisé à date fixe.

En revanche, l’ultracyclisme se développe en France, avec le Raid Provence Extrême (RPE) et le Raid Extrême Vosgien (REV). Organisé par Jean-Claude Arens, le REV 2008 mesure 530 km et 12500 m de dénivelé. C’est une course (avec podium à l’arrivée) ; il est interdit de rouler dans la roue d’un concurrent ; la moyenne minimale est de 17,5 km/h ; le niveau requis est très élevé. La logique de l’ultracyclisme est d’optimiser la performance (voiture suiveuse en permanence). Pourtant, sur le REV, les cyclistes sans assistance sont autorisés à participer dans leur catégorie, et l’organisation a prévu des ravitaillements. Sophie s’est inscrite par curiosité, par défi, et par amour des Vosges, mais elle aurait préféré une épreuve mieux adaptée à sa manière de pratiquer la longue distance: absence de compétition, délais plus généreux, valorisation de l’autonomie. Sans parler de l’aspect financier : la participation aux épreuves d’ultracyclisme, en France ou à l’étranger, coûte fort cher (le plus abordable est le REV) ; rien de comparable avec les tarifs en usage chez les cyclotouristes.

En juillet 2008, Sophie réalise un de ses rêves. Accueillie par ses nouveaux amis américains, elle participe à la Rocky Mountain 1200, au Canada. À l’arrivée de la randonnée, à Kamloops, Sophie rencontre Robert et Suzanne Lepertel. Ils sont en visite chez leurs amis randonneurs de Colombie Britannique. Elle ne les connaît que de réputation. Robert et Suzanne ont été organisateurs de sept Paris-Brest-Paris (1971, 1975, 1979, 1983, 1987, 1995 et 1999). Robert dit « Bob » a présidé l’Audax Club Parisien de 1972 à 1983. Il est à l’origine de l’association Les Randonneurs Mondiaux, créée en 1983. Le couple voyage beaucoup, et entretient des liens d’amitié avec leurs correspondants internationaux. Ravis de voir une Française participer à un 1200 des Randonneurs Mondiaux, ils l’invitent à la prochaine Assemblée Générale de l’Audax Club Parisien, qui se tient à la fin de l’année.

De retour en Provence, nourrie de ces expériences variées, et profitant d’un bon entraînement, Sophie s’attaque à un nouveau défi : la Super Randonnée Jean Giono. C’est un défi personnel, qu’elle a elle-même imaginé. Les sources d’inspiration sont diverses. Distance et délai sont ceux d’un brevet randonneur classique : 600 km en 40 heures. Le parcours est inspiré du Raid Provence Extrême (tour complet des Gorges du Verdon, montagne de Lure et Ventoux), auquel elle a ajouté quelques cols, pour obtenir le chiffre symbolique de 10000 mètres de dénivelé (mesuré sur le planificateur de parcours en ligne qu’elle utilise à l’époque : openrunner). Sophie a baptisé son défi Super Randonnée, en hommage à la Super Randonnèe Fausto Coppi, le plus long brevet montagnard auquel elle ait jamais participé, et Jean Giono, en hommage au poète de Haute Provence.

Après plusieurs tentatives malheureuses, Sophie boucle sa Super Randonnée en 38h30, le 1er octobre 2008. Enthousiaste, elle en fait le compte-rendu sur son blog, mettant à disposition de ses lecteurs la carte routière, la feuille de route, le profil et d’autres informations encore. Mais les problèmes surgissent.

D’abord, l’héritière de l’écrivain, Madame Sylvie Durbet-Giono, par la voix de l’Association des Amis de Jean Giono, accepte l’utilisation du nom de Jean Giono, mais refuse l’appellation Randonnée, au motif que des manifestations littéraires sont déjà organisées sous ce nom. Pour Sophie, pas question de renoncer au nom de randonnée, qui unit à ses yeux : cyclotourisme, longue distance, dépassement de soi, autonomie, liberté et camaraderie ; un nom qui se rattache à la tradition du Paris-Brest-Paris Randonneur, et qui est utilisé, dans le monde entier, par les fédérations qui organisent les brevets qualificatifs. La Super Randonnée Jean Giono devient donc Super Randonnée de Haute Provence.

Ensuite, ayant incité d’autres cyclistes à faire sa Super Randonnée, Sophie envisage d’utiliser son blog pour publier une liste des inscriptions, un règlement, et les futurs résultats ; ce qui équivaut à devenir organisatrice. Mais elle ne se sent pas capable de franchir seule ce pas. Christian Pic lui donne des explications techniques et lui conseille de se rapprocher d’une association sportive, ou d’un créer une. Le club de Carcès, auquel Sophie est licenciée, ne s’intéresse pas à la longue distance.

Or, en décembre 2008, Sophie se rend à l’Assemblée Générale de l’Audax Club Parisien, sur l’invitation de Bob et Suzanne Lepertel. Depuis qu’elle a découvert les Randonneurs Mondiaux, son admiration pour ce club centenaire n’a fait que grandir. Elle présente son projet de Super Randonnée, l’idée est accueillie très favorablement et Jean-Gualbert Faburel, Vice-Président et responsable des Brevets de Randonneurs Mondiaux à l’international, l’assure de son soutien. Sophie adhère à l’Audax Club Parisien. L’Audax Club Parisien décide de prendre en charge l’organisation de la Super Randonnée, et lui en confie la responsabilité.

La naissance de la Super Randonnée de Haute Provence est annoncée publiquement lors de la traditionnelle cérémonie de remise des récompenses de l’Audax Club Parisien, début janvier 2009.

Bob et Suzanne Lepertel accueillent Sophie à l'arrivée de la Rocky Mountain 1200 à Kamloops (26 juillet 2008)

Développement (2009-2021)

En janvier 2009, le règlement des Super Randonnées de l’Audax Club Parisien est établi. La Super Randonnée est une randonnée permanente, avec un nouveau format (600 km / 10000 mètres de dénivelé) et des nouvelles règles : autonomie complète (véhicules d’assistance interdits, même aux contrôles) ; contrôle par photo ; deux formules: Randonneur ou Touriste. Le délai en formule Randonneur est porté de 40 à 50 heures, pour fixer la moyenne minimale à 12 km/h – moyenne inférieure habituelle pour les randonneurs sur les brevets montagnards. En formule Touriste, on demande une moyenne de 80 km par jour minimum. Décision est prise de créer d’autres itinéraires, mais uniquement en France. Une carte de route et une plaque de cadre spéciales sont éditées.

Le contrôle par photo, déjà toléré sur certaines épreuves d’endurance, comme les Diagonales ou les Cinglés du Ventoux, devient le principal outil de contrôle sur la Super Randonnée. En effet, il permet de prouver, nuit et jour, le passage du participant aux différents sommets, où il est, sauf exception, impossible de faire tamponner sa carte.

Par opposition au brevet organisé à date fixe, au cours duquel le participant est plus ou moins (selon l’organisateur et la fréquentation) entouré, pris en charge et contrôlé, la Super Randonnée offre un espace de solitude et de liberté où peut s’exprimer le randonneur confirmé. Il peut choisir son jour et son horaire de départ, et organiser son plan de marche comme il l’entend. La règle de l’autonomie relève du même esprit. Selon l’organisatrice, « depuis l’époque de Vélocio, l’autonomie a toujours été une caractéristique fondamentale du randonneur (…). Le randonneur doit savoir se prendre en charge, s’organiser, lire une carte, assurer lui-même les pointages, se ravitailler, trouver de l’eau, effectuer les réparations ordinaires et maintenir un éclairage en état de marche, enfin il doit suffisamment se connaître pour gérer seul sa fatigue et parfois son découragement ».

Comme il sera précisé quelques années plus tard en introduction au règlement, « L’esprit de la Super Randonnée repose sur la liberté et la maturité du randonneur ».

Le 28 mai 2009, Sophie Matter obtient la première homologation de l’histoire des Super Randonnées de l’ACP : FR-HP-R-1. Les deux suivantes sont décrochées par des randonneurs venus d’Italie : Barbara Fanchini (FR-HP-R-2) et Fulvio Gambaro (FR-HP-R-3), le 18 août 2009. Dès cette année, Fulvio Gambaro envoie à Sophie un projet de Super Randonnée en Italie (la future Prealpina) ; mais elle n'est pas encore décidée à exporter ses Super Randonnées.

2010 : Ouverture de la Super Randonnée du Dauphiné Gratiné (parcours proposé par Hugues Rico).

2011 : L’Audax Club Parisien crée le Randonneur 10000. Parmi les épreuves à effectuer, il faut une Super Randonnée homologuée par l’ACP, effectuée en formule Randonneur. La création du Randonneur 10000 accroît l’intérêt des randonneurs internationaux pour ces nouvelles Super Randonnées.

Dès l’année suivante, quatre randonneurs se rendent en France pour effectuer la Super Randonnée de Haute Provence, Simon Krasna et Simon Gregorcic (Slovénie), Bengt Sandborgh et Niklas Wennberg (Suède). Les trois derniers cités font partie des 14 premiers à obtenir le Randonneur 10000, fin 2012.

Le 30 mai 2012, l’Audax Club Parisien autorise les pays étrangers à organiser des Super Randonnées selon son règlement. Sophie est contactée par des organisateurs hors de France souhaitant créer une, voire plusieurs Super Randonnées dans leur pays. Des projets sont à l’étude aux États-Unis, au Japon et en Norvège. La première Super Randonnée homologuée par l’ACP à l’étranger est la Croatian Super Randonnée, créée et effectuée par Ares Bursic, président des Randonneurs de Croatie, qui, bravant la pluie, le froid et les routes glissantes, décroche la première homologation internationale (HR-R-1) en novembre 2012.

La même année, l’ACP met fin à la publication des temps réalisés en formule Randonneur. "Finishing is everything !"

En 2012 également, chaque Super Randonnée reçoit un code composé de quatre caractères : le code du pays suivi du code de la Super Randonnée (par exemple, la Super Randonnée de Haute Provence a pour code FR-HP). Pour obtenir le numéro d’homologation, on rajoute à ce code un R ou un T (selon que le participant est homologué en Randonneur ou en Touriste) suivi d’un numéro attribué par ordre chronologique.

2013 : 11 Super Randonnées internationales voient le jour : elles se situent en Allemagne (Belchen Satt), en Espagne (Prepireneu et Camino del Cid), aux États-Unis (6 Passes 600 en Oregon, Southern Appalachian et Volcano High Pass), au Japon (SR Fuji, Kanto Nord et Nihon Alps), en Slovénie (Slovenian Super Randonnée) et à Taïwan (Central Mountain Taroko Gorge). Ce qui porte à 12 le nombre des Super Randonnées de l’ACP organisées hors de France.

La carte de route et la plaque de cadre sont exportées telles quelles. La même plaque de cadre, portée par les participants à travers le monde, rappelle que tous participent à la même organisation et se réfèrent au même règlement. Dans certains pays, comme le Japon ou l’Espagne, c’est le début d’une grande passion pour les Super Randonnées, qui dépasse de loin la quête du Randonneur 10000. Fin 2013, 149 participants ont été homologués à l’étranger, dont 106 au Japon (à elle seule, la SR Fuji a totalisé, en une année, 86 homologations, soit quatre de plus que l’ensemble des SR françaises depuis leur origine).

La même année (2013) : Ouverture de la SR Pyrénées-Pirineos (parcours tracé par Sophie Matter) et de la SR de l’Ours Cathare (parcours proposé par François Goas).

2014 : Ouverture de la SR Garbure et Piperade (parcours proposé par Pierre Gadiou).

8 Super Randonnées sont créées hors de France et on compte 4 nouveaux pays organisateurs : l’Australie, la Bulgarie, l’Italie et la Norvège.

Décembre 2014 : Pour mettre fin aux réclamations liées au fait que certains parcours dépassent allègrement les 10000 mètres de dénivelé, le règlement est modifié. Le délai en formule Randonneur augmentera avec le dénivelé, sur la base de 50 heures pour 10000 mètres, à raison d’une heure par tranche de 500 mètres supplémentaires. Par exemple, de 10500 m à 10999 m : 51 h ; de 11000 m à 11499 m : 52 h ; (…) de 15000 m à 15499 m : 60 h. L’organisatrice ne veut pas que les 10000 m soient considérés comme un plafond. Il n’y a pas de limite haute.

Suite au développement des Super Randonnées internationales, Sophie Matter donne des précisions au sujet de l’esprit de son organisation (pour autant qu’il soit possible de transcrire l’esprit dans la règle). Elle craint que, dans certains pays, la Super Randonnée soit assimilée au brevet classique de 600 km et organisée comme tel, à date fixe, avec assistance aux contrôles, et sans considération pour la formule Touriste. Le règlement des Super Randonnées est donc doté d’un nouveau préambule :

«La Super Randonnée est une randonnée permanente, à l’initiative du participant. Chacun choisit sa date, son heure de départ, son bagage, comment il va s’organiser, comment il va gérer son temps, s’il va dormir à l’hôtel ou dans son duvet ou pas du tout. Il n’a aucune contrainte concernant la gestion de sa randonnée, sinon de respecter le délai global selon la formule choisie (Randonneur ou Touriste), et de ne pas recourir à l’aide d’un véhicule. Il effectue lui-même les opérations de contrôle. Bref, il peut et doit se débrouiller tout seul. L’esprit de la Super Randonnée repose sur la liberté et la maturité du randonneur».

Le règlement est également augmenté d’un appendice qui précise : « Une Super Randonnée ne peut avoir lieu à la fois en même temps et sur le même parcours qu’un BRM de 600 km. Les Super Randonnées étant des randonnées permanentes, l’organisateur a l’obligation de les proposer toute l’année (sous réserve que les routes soient ouvertes à la circulation). S’il souhaite proposer une date précise pour le déroulement d’une Super Randonnée, il peut le faire à condition que le règlement soit respecté. Notamment, il ne devra pas proposer d’assistance motorisée, même ponctuellement. Il ne devra pas effectuer les opérations de contrôle à la place des participants. Il devra proposer les deux formules, Touriste et Randonneur, et il ne devra pas imposer d’horaire aux participants ».

2015 : Ouverture de la SR des Côtes de Bourgogne (parcours tracé par Sophie Matter).

La même année, 12 Super Randonnées sont créées hors de France et de nouveaux pays figurent sur la liste des organisateurs : Autriche, Brésil, Canada, Grèce et Israël.

En 2016, 14 Super Randonnées internationales voient le jour, ce qui porte à 43 le nombre de Super Randonnées internationales homologuées par l’ACP. Les nouveaux pays organisateurs sont la Belgique, le Portugal, la Russie et l’Ukraine.

2017 : Le délai en formule Randonneur passe à 60 heures pour tous les parcours, afin de rendre les Super Randonnées moins élitistes, de permettre aux randonneurs de dormir davantage, et de simplifier le calcul du délai, qui depuis 2015, se fait en fonction du dénivelé de chaque parcours, ce qui ne s’avère pas être une bonne solution. Il est évident que toutes les Super Randonnées ne sont pas égales en difficulté. A chacun de choisir sa préférée.

La même année (2017), ouverture de la SR du Léman Dément (parcours proposé par Laurent Dene) et de la SR Baridür (parcours tracé par Sophie Matter, dans les montagnes où elle a commencé le vélo, dans sa jeunesse).

Le parcours de la SR de Haute Provence (la première SR de l'histoire) est modifié. Le lieu de départ et d'arrivée est situé à Manosque, ville emblématique de la Haute Provence (Jean Giono y a vécu). Contrairement à l'ancien lieu de départ, Manosque possède une gare et plusieurs hôtels. Le début du nouveau tracé suit le Verdon en aval du célèbre canyon (retenue de Gréoux, Esparron-de-Verdon, Baudinard, lac de Sainte-Croix). Des gorges du Verdon jusqu’à Sisteron, la route reste la même. L’ascension de la Montagne de Lure se fait par le versant nord, puis on franchit le col de l’Homme Mort pour rejoindre Montbrun-les-Bains et la vallée du Toulourenc (col de Veaux). Le Ventoux est toujours gravi par Malaucène, puis les gorges de la Nesque remplacent le col N.D. des Abeilles. La fin du parcours traverse le Luberon (Lagarde-d’Apt, Viens, cols de l’Aire deï Masco, de Montfuron, de la Mort d’Imbert).

En 2017, 11 nouvelles Super Randonnées ont été créées hors de France. Les nouveaux pays organisateurs sont la Roumanie et le Royaume-Uni.

2018 : Ouverture de la SR de Port-la-Montagne (parcours tracé par Sophie Matter).

En 2018, seulement 2 Super Randonnées sont nées à l’étranger.

2019 : 22 Super Randonnées sont créées hors de France. Les nouveaux pays organisateurs sont la Corée du Sud et la Malaisie.

Décembre 2019 : Pour fêter les 10 ans des Super Randonnées, l’Audax Club Parisien crée le challenge 10 Super Randonnées, décerné à celles et ceux qui auront effectué dix Super Randonnées homologuées par l’ACP, en formule Randonneur ou en formule Touriste.

2020 : 32 Super Randonnées sont créées dans le monde avec deux nouveaux pays organisateurs, les Pays-Bas et la Serbie. Entre 2019 et 2020, 7 nouvelles SR italiennes ont été ajoutées à la liste, grâce aux efforts du nouveau représentant pour les SR en Italie, Mino Repossini.

Au bout d’une année, en décembre 2020, le challenge 10 Super Randonnées compte 17 lauréats : 9 Espagnols, 5 Japonais, 1 Grec, 1 Américain et 1 Française (Sophie).

Le numéro 1 du challenge 10 Super Randonnées est attribué, à titre posthume, à Micky Inagaki, qui fut Président des Audax Japon. Micky Inagaki, attaché à développer la randonnée de longue distance au Japon, participait à de nombreuses randonnées à travers le monde, en véritable ambassadeur des randonneurs japonais. Outre sept Super Randonnées au Japon, il effectua le Dauphiné Gratiné en juillet 2013, la SR Central Mountain Taroko Gorge (Taiwan) en avril 2015, Garbure et Piperade en août 2015, la SR Snowies (Australie) en janvier 2016 et la SR Prealpina (Italie) en août 2016. Micky est décédé en mars 2017, après avoir été renversé par une voiture alors qu’il participait au Tiki 1200 en Nouvelle-Zélande.

Mars 2021 : Sophie crée le site superrandonnees.fr (et sa version anglaise, superrandonnees.org). Le nouveau site lui permet de diffuser plus d’informations, notamment sur les parcours en France, d’améliorer la présentation des résultats, et de mettre en avant les SR récemment créées. Pourtant ce site n’est pas reconnu par la direction de l’ACP.

2021 : Ouverture de la SR du Désert (parcours tracé par Sophie Matter), la première SR française à s’aventurer sur des routes non goudronnées. Elle se situe dans une zone peu peuplée qui s’étend entre la Drôme, les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence. Elle comporte 210 km de gravel et une vingtaine de cols muletiers. Isabelle et François Chojnowski, qui l’effectuent au mois de juillet, sont les premiers homologués.

37 nouvelles Super Randonnées ont été créées en 2021. Les 5 nouveaux pays organisateurs sont l'Afrique du Sud, l'Irlande, le Kirghizistan, la Nouvelle-Zélande et la Slovaquie.

En décembre 2021, le challenge 10 Super Randonnées compte 20 lauréats de plus, dont 11 Japonais, 4 Espagnols, 1 Américain, 1 Bulgare, 1 Coréen, 1 Italien et 1 Ukrainien.

Ouvert en 2021 « pour celles et ceux qui vont toujours plus loin », le challenge 20 Super Randonnées compte 2 lauréats, les Japonais Kei Takita et Masahiko Mifune.

En décembre 2021, il existe 158 Super Randonnées homologuées par l’Audax Club Parisien, organisées dans 32 pays, sur les 5 continents. Depuis l’origine, 3798 numéros d’homologation ont été issus.

Pourtant, derrière la bonne santé des SR, se cache un mal-être croissant chez leur organisatrice. Sophie a perdu confiance dans l’équipe dirigeante de l’ACP, dont elle ne comprend pas les méthodes ni les décisions. Elle ne se sent plus reconnue pour le travail qu’elle fournit (en plus des SR, elle gère également, depuis 2017, les Flèches et les Traces Nationales). Le 1er novembre 2021, elle annonce sa démission au Président de l’ACP, Luc Coppin, dans une lettre où elle demande la cession des Super Randonnées à l’association qu’elle préside, Provence Randonneurs. Dans la même lettre, Sophie affirme sa volonté de continuer à travailler pour le bon développement des Super Randonnées, en France et à l’étranger.

Le 18 décembre 2021, sur proposition de son Comité Directeur, l’Assemblée Générale de l’ACP vote simultanément la cession des Super Randonnées à Provence Randonneurs et le retrait des SR de la liste des épreuves à effectuer pour obtenir le Randonneur 10000.

Sophie en reconnaissance sur le parcours de la SR du Désert (Alpes du Sud)

La plaque de cadre "Gravel SR" de Provence Randonneurs

L’ère Provence Randonneurs (2022- ... )

Le 14 janvier 2022, Sophie annonce aux organisateurs de SR qu’elle poursuit désormais l’organisation des Super Randonnées avec son club, Provence Randonneurs, en continuité avec le règlement de l’Audax Club Parisien, et dans l’esprit des origines.

Provence Randonneurs est une association française à but non lucratif, née en 2011, dont le siège est à Cotignac, dans le sud de la France. Avec ce club local, Sophie organise la randonnée Le 1000 du Sud depuis 2012, dans la tradition du cyclotourisme et des brevets à allure libre. On y retrouve son amour de la montagne, des routes paisibles, des beaux paysages et des challenges. De même que les SR, le 1000 du Sud met en valeur l’autonomie complète, la camaraderie, et le sport sans compétition.

Sophie croit à la possibilité d’une collaboration avec l’ACP (dont elle est restée membre sympathisante), qui permettrait d’éviter que les SR soient retirées du Randonneur 10000 ; et tente de négocier en ce sens ; mais la direction de l’ACP refuse, au motif que le Randonneur 10000, ayant été créé pour promouvoir les organisations appartenant à l’ACP, ne peut inclure une organisation appartenant à un autre club. Suite à ce refus, Sophie renonce à sa qualité de membre sympathisante et quitte l’ACP, en mars 2022.

2022 : Ouverture de la SR de l’Oreille d’Âne (parcours tracé par Sophie Matter). C’est la première SR née sous l’ère Provence Randonneurs.

2022 : Création du Challenge « Gravel SR », pour mettre en valeur les Super Randonnées qui empruntent des routes non goudronnées, encourager la participation, et récompenser les finishers. Il existe déjà 13 SR de ce type dans le monde (Afrique du Sud, Australie, Brésil, Canada, États-Unis, France, Norvège et Russie) mais ces parcours exceptionnels souffrent d’un manque de reconnaissance, dû en partie à leur surcroît de difficulté qui rend le délai de 60 heures extrêmement élitiste.

La formule est souple et ne prétend pas classifier des parcours très dissemblables par leur niveau de difficulté. La distance minimale à effectuer sur routes non goudronnées n'est pas déterminée et chaque organisateur juge si son parcours mérite ou non l'appellation « Gravel SR ». Le participant reçoit une plaque de cadre spéciale. Chaque finisher (Randonneur ou Touriste) d'au moins une « Gravel SR » voit son nom publié au tableau d'honneur.

Pour les collectionneurs, la plaque de cadre originale (2009) a été renouvelée trois fois (2017, 2020, 2022)

Insolite !

Parti le 2 août 2013, Michael Wolfe (Oregon Randonneurs) accomplit la Super Randonnée dont il est l’organisateur, en vélo couché (US-OR-R-1). Quelques jours plus tard, José Heussler boucle la SR Belchen Satt, également en vélo couché (DE-BS-R-21).

En août 2015, le plus jeune participant jamais homologué, Daniel Weisbecker (12 ans), effectue la SR Belchen Satt, accompagné de son père (DE-BS-T-64).

En 2016, trois autres randonneurs en vélo couché sont homologués : Peter Heal (AU-SW-R-6) Laurent Dene (FR-DG-R-23) et Philippe Louzas, un Acépiste (FR-CB-R-15).

2017 - Kousei Iga effectue la Super Randonnée Fuji sur un tricycle couché (JP-FJ-R-218).

2018 - Manuela Verini et Ralph Schwörer réussissent la SR Belchen Satt (Allemagne) en tandem (DE-BS-R-104 et 105), une première dans l’histoire des Super Randonnées ! De son côté, Laurent Dene boucle la Super Randonnée de Haute Provence, puis la Super Randonnée du Léman Dément (dont il a tracé le parcours) en vélo couché (FR-HP-R-110 et FR-LD-R-10).

Les tandémistes Manuela Verini et Ralph Schwörer réussissent la SR Israeli North en décembre 2019 (IL-R-8 et 9). Ils récidivent en octobre 2020 sur la SR SauBerLand-Achterbahn (DE-SB-R-28 et 29).

Diego Ruiz Vega (Espagne) a effectué 10 SR en formule Randonneur entre le 9 janvier et le 16 octobre 2020, dont 3 dans le seul mois de juin.

Charlie Martin (États-Unis) a effectué une SR par mois, depuis avril 2019 jusqu’à mars 2020, soit 12 SR en formule Randonneur, dont 10 fois la Super Randonnée californienne East Bay.

En 2021, Kei Takita et Masahiko Mifune (Japon) deviennent les premiers à avoir effectué plus de 20 SR. Le challenge « 20 SR » leur doit sa naissance.

Publié le 23 janvier 2021 – révisé le 11 avril 2022

Daniel Weisbecker, le plus jeune participant, au sommet du Chasseral (5 août 2015)

Tableaux

Publié le 23 janvier 2021 – révisé le 11 avril 2022